Quel climatiseur choisir ? 

Installer un climatiseur permet de bénéficier d’un cadre de vie doux et agréable pendant l’été et d’améliorer considérablement la qualité d’air de votre intérieur. Mais avec la myriade de modèles existants sur le marché, il n’est pas toujours facile de se décider pour l’un ou l’autre appareil. Et ce, sans oublier tous les facteurs à prendre en considération pour s’assurer que le climatiseur corresponde à vos besoins : la taille de la pièce, la puissance de l’appareil, le volume sonore, l’efficacité énergétique…

Vous voulez opter pour un climatiseur ? Mais ne savez pas pour où commencer ? Retrouvez ci-dessous un petit guide d’achat qui vous aidera à y voir plus clair !

Comment fonctionne la climatisation ?

A l’intérieur de chaque système de climatisation circule un fluide réfrigérant, dans un circuit fermé, qui capture les calories de la chaleur et l’évacue ensuite à l’extérieur.

Le principe de fonctionnement d’un climatiseur peut se diviser en quatre étapes distinctes :

  1. Le compresseur du climatiseur élève la pression et la température du liquide frigorigène
  2. Le fluide, une fois sa température élevée, redistribue les calories qu’il contient en circulant dans le condenseur.
  3. Le fluide frigorigène est refroidi par le détendeur.
  4. Le fluide finit sa course dans l’évaporateur, capture à nouveau les calories et le cycle peut recommencer !

Quels sont les différents modèles de climatiseur ?

Il existe de nombreux modèles de climatiseur, au design et à la taille variés, au principe de fonctionnement et aux prix différents. Faisons un petit tour des principaux modèles présents sur le marché !

La climatisation mobile

Tous les appareils qui peuvent être déplacés d’une pièce à l’autre et qui ne requièrent aucune installation relèvent de la climatisation mobile. Généralement sur roulettes, ces climatiseurs sont plus économiques que leurs homologues fixes et prennent peu d’espace. L’air de refroidissement est tiré de la pièce même et l’air chaud est rejeté au travers d’une gaine d’évacuation, rattachée à une porte ou une fenêtre qu’il faut continuellement laisser ouverte, ce qui résulte en une perte de rendement assez élevée. Il est recommandé d’acquérir ce type de climatiseur dans le cadre d’un usage plus ponctuel.

Quelques autres désavantages : les appareils mobiles peuvent être bruyants et certains modèles sont très gourmands en énergie.

La climatisation fixe

La climatisation fixe nécessite le recours à un professionnel pour son installation. Pour en trouver un, n’hésitez pas à effectuer une demande de devis sur un site spécialisé tel que guide-climatisation.be. Au sein de cette catégorie, on compte différents modèles, comme le climatiseur mural, accroché au mur, le climatiseur console, visuellement identique au radiateur ou encore le climatiseur cassette, composé de deux grilles et installé comme faux plafond (tout comme le modèle gainable). Plus performants et discrets, ces systèmes de climatisation fonctionnent en général mieux sur la durée.

Il existe trois grands types de climatiseurs fixes : les dispositifs monoblocs, mono-split ou split.

Le climatiseur monobloc

Le climatiseur monobloc est composé d’une seule unité, qui se trouve à l’intérieur. Il est plutôt employé comme système d’appoint ou temporaire et sert à climatiser de petits espaces.

Le climatiseur multisplit

Un climatiseur multisplit est composé d’une unité extérieure et de plusieurs unités intérieures (jusqu’à 5), réparties dans la maison. Ce système est plus efficace pour atteindre différentes pièces de vie et climatiser ainsi l’ensemble du logement.

Le climatiseur monosplit

Ce type de climatiseur possède une seule unité extérieure et une seule unité intérieure. Il est employé pour climatiser une pièce du logement, la plupart du temps la pièce principale.

Les climatiseurs réversibles : cas particulier

Ces climatiseurs (fixes ou mobiles) sont des modèles spéciaux, au système réversible : le cycle de réchauffement peut s’inverser et se transformer en cycle de refroidissement. Ces climatiseurs peuvent aussi bien être employés en hiver, pour réchauffer votre intérieur, qu’en été, pour le rafraîchir.

Quelle puissance choisir ?

Calculer correctement la puissance nécessaire de votre dispositif est essentiel pour bénéficier d’un rendement optimal. Un système inutilement surpuissant engendrera en effet des dépenses superflues tandis qu’un système sous-dimensionné consomme de l’électricité, sans être entièrement efficace et sans couvrir l’ensemble de l’espace à climatiser.

Des critères importants à prendre en compte sont le volume et la hauteur de la pièce à climatiser : on estime qu’une puissance de 100 à 130 watts par m2 est nécessaire pour une hauteur de plafond d’environ 2m50. Mais attention, ce chiffre peut varier en fonction du nombre de personnes dans la pièce (on compte entre 100 et 200 W par personne supplémentaire) ou encore de la qualité de l’isolation, de la configuration spatiale… Le mieux est donc de demander un devis auprès d’un spécialiste afin qu’il puisse calculer la puissance exacte nécessaire à la climatisation de la pièce voulue !

Combien coûte un climatiseur ?

Le prix varie en fonction du type d’appareil pour lequel vous optez et peut aller de 150 € à 12 000 €. Passons en revue les différents modèles et leur prix estimé :

  • Le climatiseur mobile est l’option la plus économique : son prix est en moyenne compris entre 150 et 900 €.
  • Le prix grimpe rapidement pour un climatiseur fixe mono split réversible. Calculez entre 1200 et 2900 € pour un appareil, retirez 500 € si le modèle n’est pas réversible.
  • Les modèles multi-split sont les plus coûteux : installés lors de travaux ou rénovations, leur prix dépend de l’espace et du nombre de pièces à climatiser. Leur prix peut aller au-delà des 4000 €.
  • La climatisation gainable est l’option la plus coûteuse : doté d’excellentes qualités esthétiques, ce type de climatisation est également très performant. Son prix peut grimper à 1200 € pour une maison de 5 pièces.

L’entretien du climatiseur

La maintenance de votre climatiseur dépend bien sûr du modèle que vous avez choisi, mais des petits gestes du quotidien, tels que le nettoyage ou dépoussiérage du filtre d’air, ne font jamais de mal, quel que soit le modèle. Un filtre saturé par la crasse réduit en effet considérablement l’efficacité du climatiseur.

Si vous avez opté pour un modèle mobile, l’entretien n’est en général pas bien compliqué : nettoyez et dépoussiérez le filtre à air, à l’aide de votre aspirateur de temps en temps et lavez-le avec de l’eau savonneuse une ou deux fois par mois, dans les périodes d’utilisation intensive.

Pour un climatiseur réversible, le filtre à air doit être changé deux fois par an, et il est conseillé de nettoyer les ouvertures d’aération pour se débarrasser des poussières et autres crasses.

Dans tous les cas, votre système de climatisation, quel que soit son modèle, doit faire l’objet d’un contrôle par un professionnel tous les 2 ans en moyenne. Et en cas de panne ou défaillance de système, ne touchez pas à l’appareil, débranchez-le et faites immédiatement appel à un spécialiste en climatisation !