Quand rénover son escalier ?

Souvent considérés comme un simple moyen de passage entre les étages, les escaliers peuvent montrer des signes d’usure avec le temps. La question se pose alors, quand est-ce qu’il faut rénover ou remplacer son escalier ?

La durée de vie d’un escalier

En général, un escalier a une durée de vie de 20 à 25 ans. Cependant, il faut savoir que sa pérennité dépend principalement de son usage. Un passage très emprunté, ou bien, sur lequel des charges importantes sont souvent transportées, vieillira plus rapidement.

De plus, la durée de vie de l’escalier dépend notamment de son entretien. S’il est délaissé, il y a des chances qu’il faille le réparer plus tôt prévu. Néanmoins, il faut savoir que si la structure présente des faiblesses, ou que si les marches grincent beaucoup, les travaux de réparation ne doivent pas tarder puisque ces signes confirment la précarité de son état. Le propriétaire a alors le choix entre une rénovation et un remplacement total.

En quoi consiste une rénovation d’escalier ?

La rénovation d’escalier est la solution la moins onéreuse pour donner une seconde vie à son escalier. Dans ce concept, il n’est pas nécessaire de démolir la structure de son escalier. L’opération consiste, le plus souvent, à revêtir l’escalier avec de nouveaux stratifiés, généralement en bois massif. De ce fait, les travaux de rénovation concernent principalement les marches, ainsi que les contremarches.

Faire des rénovations est aussi bénéfique dans la mesure où les interventions sont moins longues, mais surtout, les propriétaires conservent l’usage de leur escalier tout au long des travaux, à condition de bien s’y prendre. En général, il faut compter 1 à 2 jours pour remettre son escalier à neuf et remplacer toutes les marches. Toutefois, il est impératif de prendre soin de remplacer une marche sur deux afin de conserver l’usage de cette infrastructure. Faute de quoi, il faudra préparer une chambre d’appoint en attendant que l’escalier soit de nouveau fonctionnel.

Quand faire des travaux de rénovation ?

Faire des travaux de rénovation est particulièrement intéressant dans le cas des grands escaliers complexes qui sont très onéreux à l’achat. Ces derniers se retrouvent souvent dans les maisons de rangées en centre-ville. Ils servent à desservir différents étages et sont composés de différents paliers.

Les travaux de rénovation peuvent être effectués pour des raisons purement esthétiques. En effet, l’emplacement, le design et le rendu offert par l’escalier influent grandement sur le décor d’une maison. Il est naturel de vouloir les assortir avec les meubles déjà présents. De ce cas, la majorité des travaux de rénovation d’escalier consistent en la pose d’un revêtement en bois, issu d’une même essence que ceux des meubles de la maison.

La rénovation, pas toujours possible

La réalisation de travaux de rénovation d’escalier n’est possible que si seulement la structure est encore en bon état. En cas de signe de faiblesse, la rénovation est à exclure, il faut procéder au remplacement de l’ensemble tout entier, tel est le cas lorsque la structure est attaquée par les vers du bois.

Remplacer un escalier n’est pas une tâche anodine puisqu’elle demande beaucoup de travaux qui peuvent s’étendre sur plusieurs jours, en fonction de la configuration de la maison. Le remplacement d’un escalier consiste à le retirer complètement de sa cage avant d’en construire un nouveau. Cette opération occasionne certains désagréments, comme que l’impossibilité de se rendre à l’étage, tout au long des travaux. Le volume des travaux est plus conséquent étant donné qu’il faut réparer tout ce qui a été abîmé, en particulier les joints, la cage d’escalier ainsi que la peinture. Par ailleurs, lorsque les murs supportant l’escalier se révèlent être assez épais, la tâche devient plus complexe et nécessite des efforts plus importants.

Afin de limiter les désagréments, il convient d’installer un escalier de chantier tout au long des travaux, en attendant l’achèvement de ces derniers. Il est question d’une structure autoportante qui permet de se rendre à l’étage, pendant les travaux.