Comment mettre en location une maison de vacances ?

Vous souhaitez louer votre résidence pendant les vacances, vous devez connaitre certaines règles pour trouver l’équilibre entre rendement et facilité.

Louer sa maison au bon moment

Si vous êtes propriétaire d’une maison secondaire que vous voulez mettre en location saisonnière, il faut être bien organisé pour pouvoir la proposer pendant les bonnes périodes. Pour optimiser le revenu, il faut la louer au moment où la demande est forte.

Si vous avez une maison à la montagne, vous pourrez la louer pendant les vacances d’hiver. Si votre résidence se situe dans les stations de moyenne montagne, elle peut aussi bien être louée en hiver qu’en été. Par contre, si votre logement se trouve dans les côtes bretonnes, il faut la mettre en location en mois de juillet et aout. Pour les maisons situant sur la Côte d’Azur, la demande est forte depuis le mois de février à octobre.

Comment trouver des locataires ?

Même si la demande en location saisonnière a connu une forte croissance depuis ce dernier temps, il est important d’adopter la bonne stratégie pour se démarquer de la concurrence et pour attirer les locataires.

Pour se faire connaitre, il est important de s’inscrire sur les sites d’annonces spécialisées dans la location saisonnière ou à l’office national de tourisme. Ces plateformes vous permettent de publier vos annonces en ligne.

En outre, pour attirer des locataires, le contenu de votre annonce doit aussi être informatif et attractif. Il doit informer les activités touristiques et les lieux attractifs situant aux alentours de votre résidence. Il doit préciser les atouts de la maison : avec piscine, à proximité de la plage, à proximité d’une station de ski, d’un parc… Les photos de votre annonce doivent également être attrayantes pour inciter les locataires à louer votre logement.

Faire appel à un professionnel pour la gestion locative

Vous louez votre logement pendant les vacances et que vous ne serez pas présent pour la gestion de votre affaire, il est important de faire appel à un agent immobilier pour la gestion locative. Il se chargera de tous les aspects logistiques et entretiens de votre résidence (visite, remise des clés, perceptions des loyers, diverses réparations, ménages…) ce qui vous permettra de bien vous organiser.

Vous pouvez aussi avoir recours à une agence immobilière pour la gestion de votre location saisonnière, cependant leurs honoraires coûtent entre 20 à 40 % du loyer.

Une réglementation à respecter

Même si pour une courte durée, la loi exige la signature d’un contrat de location saisonnière. Il permet aux propriétaires de se prémunir aux éventuels problèmes pendant et après la location. Doivent y figurer dans ce contrat le nom et les coordonnées du propriétaire et celui du locataire, la surface du logement, la durée de la location, le coût du loyer et les modalités de versement, le montant de la caution… Un état de lieux d’entrée et de sortie doit aussi être rédigé pour une location saisonnière.

En outre, la location saisonnière dans certaines villes doit faire une déclaration de meublée de tourisme en ligne. De ce fait, il faut vous renseigner auprès de votre mairie avant la mise en location de votre résidence pour connaître si votre maison se situe dans une ville avec obligation d’enregistrement. L’omission à la déclaration est sanctionnée de lourdes peines pécuniaires et d’une amende qui peut atteindre les 5000 €. En plus, si votre location dépasse les 120 jours par an, vous serez puni d’une amende de 5 000 € à 10 000 € maximums.

Par ailleurs, certains contrats d’assurance d’habitation ne couvrent pas les locataires. De ce fait, il faut absolument prévenir votre assureur de la présence d’autres personnes dans votre logement et souscrire à une assurance supplémentaire pendant la durée de la location.

Il est également important de savoir que la location saisonnière doit faire l’objet d’une déclaration de revenus même si le montant est faible. Le rendement obtenu pendant la location saisonnière est imposable.

Prioriser le confort de votre maison

Même ponctuelle, la location saisonnière a l’obligation d’offrir à ses clients un logement équipé et confortable. Il est important de fournir une maison équipée des appareils et équipements ménagers indispensables dans la vie quotidienne : cuisinière, four, réfrigérateur, machine à lave-linge, lave-vaisselle…

Il est aussi indispensable de proposer une maison avec une connexion wifi, un téléphone portable à carte, une télévision à écran plat… Chaque détail compte pour attirer les locataires vers votre offre de location face à la concurrence de plus en plus nombreux.

Fixé convenablement le montant du loyer

En général, le prix d’une location coûte en moyenne 1 000 € par semaine. Cependant, la fixation du prix de la location dépend avant tout de la région où se situe le logement, de la taille du bien, de la période de location et de son niveau de confort.

Le niveau de confort de la résidence joue un rôle très important sur la détermination du prix de la location saisonnière entre autres la présence d’une piscine, d’une connexion wifi, d’un parking, des équipements et appareils électroménagers, d’une vue panoramique sur la mer ou sur la ville, à proximité de certaines commodités…